Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 08:21
C'est quoi donc ?

À VOUS DE DEVINER !

Repost 0
Published by CHAT PITRE - dans divers
commenter cet article
20 avril 2016 3 20 /04 /avril /2016 06:36
Vampirou, le petit chat vampire de Gérard Bertier

Vampirou, le petit chat vampire

 

La nuit étend son manteau noir sur la nature, et pour le petit chat Vampirou, c’est comme le début de la journée.

Vampirou aime bien rester au lit plus longtemps, et faire la grasse soirée. Il se prélasse un peu dans sa cachette douillette en attendant que la chouette et le hibou se mettent à hululer. Enfin il se décide à se lever et à vaquer à ses occupations de Vampire.

Il fait sa toilette avec soin, s’étire et tend ses griffes acérées. Il est un peu inquiétant, avec sa robe noire luisante, son visage avec ses yeux dorés, ses oreilles triangulaires bien droites, ses moustaches vibrantes et ses canines pointues qu’il montre tout le temps, car il affiche toujours un sourire malicieux, et puis il baille souvent, en s’étirant.

Son jeu préféré est de faire peur aux petits lapins. Comme il voit aussi bien la nuit, que tu vois le jour, il se glisse sans bruit dans les fourrés pour les surprendre, et rit beaucoup en voyant leurs queues blanches éclairées par la lune, rebondirent comme des balles de ping-pong, lorsqu’ils se sauvent en sautillant. Après tout, c’est un vampire, et en principe nous avons peur des vampires. Vampirou est le dernier des vampires, il n’y a plus que lui parmi les chats.

Son rêve est de pouvoir jouer avec les enfants, mais il ne le peut car quand il joue, les enfants dorment, et quand il dort, les enfants jouent.

Mais malgré tout, il n’est pas triste car il a beaucoup d’amis ; le renard, la belette, les lapins et les chouettes, tous ceux qui comme lui, vivent la nuit. Et quand la faim fait rugir son estomac de vampire, il va dans les prés, les étables ou les pâtures, à la rencontre de la vache, la chèvre ou la brebis, pour se rassasier.

Un soir à la veillée, par une douce nuit d’été, on peut l’apercevoir dans l’ombre d’une haie, ou l’entendre courir dans un bosquet, mais il ne faudra pas avoir peur de lui, car peut-être l’as-tu déjà compris, les vaches, les chèvres et les brebis te le diront, Vampirou, le petit chat vampire, ne boit que du lait.

 

                                                                       Gérard Bertier 

 

Repost 0
Published by CHAT PITRE - dans LITTERATURE
commenter cet article
18 avril 2016 1 18 /04 /avril /2016 06:47
L’affaire Nicolas le Floch de Jean-François PAROT

Extrait : Nicolas préféra rester debout. La pièce semblait s’animer dans une odeur épouvantable. Des régiments de chats sautaient des bergères, apparaissaient sous les coussins, surgissaient de derrière les livres et descendaient en les griffant, le rideau de brocart. Une rixe éclata et les félins s’affrontèrent dans une mêlée confuse, jusqu’au moment où le maître de maison rétablit l’ordre en faisant claquer la mèche d’un petit fouet. Chaque bête regagna se cachette en distribuant quelques ultimes coups de griffes.

Repost 0
Published by CHAT PITRE - dans LITTERATURE
commenter cet article
13 avril 2016 3 13 /04 /avril /2016 06:27
LE PETIT SURCOUF ANTILLAIS

Surcouf le Guadeloupéen est le petit protégé du premier refuge de Guadeloupe : le Refuge Papillon qui se situe aux Antilles près de l'aéroport de Pointe à Pitre.

Et ce n'est pas une coïncidence s'il s'appelle comme cela, c'est en cherchant de nouveaux prénoms pour ses protégés et après avoir lu mon livre "Les fantastiques aventures de Surcouf" qu'il a hérité de ce nom, surtout que la ressemblance est frappante.

En plus des orphelins du refuge, la bénévole vit avec 6 chiens et 8 chats et Monsieur Surcouf navigue comme s'il était seul au milieu de ce monde ! Une vraie tête brulée !

Le petit chaton de 3 semaines apporté au refuge n'aurait pas vécu longtemps dans la rue sans l'aide du refuge.

Ils sont toujours à la recherche de nouveaux prénoms, alors si vous en avez à proposer des originaux n'hésitez pas !

Patricia COMME, Présidente Bénévole
LE REFUGE DU PAPILLON
AEROGARE GUADELOUPE POLE CARAIBES - MORNE MAMIEL - 97139 LES ABYMES
Les animaux à l'adoption sont sur le blog http://www.refugeguadeloupe.org/

 

Repost 0
Published by CHAT PITRE - dans divers
commenter cet article
11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 06:45
MES RETOURS DE LECTURE DES FANTASTIQUES AVENTURES DE SURCOUF DE MARS 2016

Niquou Le 23 mars 2016

Ce livre est un vrai bonheur. Je le conseille à tous les amoureux des chats. C'est vraiment un super moment de lecture.

RICHARD Le 14 mars 2016

Un livre drôle, plein de fraicheur qui va séduire tous les amoureux des chats. On croirait vraiment que c'est le chat qui parle. Christine Lacroix a une très bonne connaissance du comportement de ces petits félins si espiègles.

Néreides 64 Le 12 mars 2016

J'ai lu avec plaisir les fantastiques aventures de SURCOUF , car c'est le chat qui se raconte, très amusant, j'adore quand on fait parler les animaux.

ELIANE DOLIGNIERE Le 09 mars 2016

Merveilleux livre pour les amoureux des chats, ce livre est indispensable.

Xenaluna Le 09 mars 2016

Livre sympathique qui se lit vite. On s’identifie a l histoire quand on a un chat un peu comme Surcouf ! Un bon moment de détente. L histoire de ce chat est une belle idée de l’auteur.

Sophygames Le 07 mars 2016

Livre agréable à lire, une vraie bouffée d'air. La vie à travers les yeux et les pensées d'un chat, c'est vraiment un pur bonheur !

VIOLETTE DESVILLES Le 05 mars 2016

EXCELLENT LIVRE , UN VRAI BONHEUR QUAND ON AIME LES CHATS . UN GRAND MERCI A SON AUTEURE .

MIREILLE URBAIN Le 03 mars 2016

Un livre à offrir sans hésiter à tous les amoureux des chats qui y retrouveront les attitudes, les facéties, les sottises mais aussi tous les malheurs de ces adorables félins. Bien écrit, chaleureux, agréable à lire. On rit, on compatit, on est parfois triste. Une histoire de chat pleine de vie comme on les aime.

ISABELLE FOURCADE BROUST Le 03 mars 2016

Un livre sympa à lire: à recommander à tous ceux qui aiment les chats.

Anne Marie Le 06 mars 2016

Je le recommande aux amoureux des chats. L'auteure à bien su se mettre "dans la peau" de Surcouf (du moins tel que je l'imagine) et nous fait vivre ses aventures avec humour et amour pour ce chaton.

M LAURE SCHWEITZER Le 04 mars 2016

Génial, vraiment agréable à lire, beaucoup de rire et de tendresse. je recommande +++

puma87 a commenté Les fantastiques aventures de Surcouf

drôle et divertissant 31 mars 2016

Un pur moment de bonheur , histoires de chats ,racontées par un chat ,ça ne peut être que drôle , ce n'est pas de la grande littérature ,mais ça on le sait ,mais un bon divertissement .

 

Hachette : 38 8897 7 / ISBN : 978-2-8246-0553-1

www.city-editions.com

Lien vers Amazon : http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss_1?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Daps&field-keywords=les%20fantastiques%20aventures%20de%20surcouf&sprefix=les+fanta%2Caps

 

Pour poursuivre les aventures félines, l'histoire de son frère Black sort en librairie le 4 mai prochain, le livre s'intitulera "Attlila, le curieux chat voyageur" (anciennement PAR CAT CHEMINS) dont vous pouvez lire 2 extraits dans la colonne de droite "MES ECRITS".

Repost 0
Published by CHAT PITRE - dans LITTERATURE
commenter cet article
9 avril 2016 6 09 /04 /avril /2016 06:52

MIRACLE !

 

3ème épisode :

Samedi 5 janvier

C'est plus triste que jamais que j'ai repris la route vers Angers. J'avais promis à ma fille de passer la voir avec Millou, au retour. J'étais à deux heures de chez elle quand le téléphone sonne. MILLOU VENAIT D'ÊTRE DÉPOSÉE AU  REFUGE. Cette fois pas de doute, elle est tatouée et pucée avec le bon numéro.

Je suis allé la rechercher le lundi soir suivant. Après deux mois d’errance, elle a retrouvé son camping-car, sa maison et son maître, qui la couvre de caresses en l’écoutant ronronner.

Il faut avoir vu l’étonnement de Millou quand j’ai ouvert son panier dans le camping-car; d’abord  assise, immobile, regardant autour d’elle, comme sidérée de se retrouver là, enfin elle réagit, sort calmement de son panier et se dirige tranquillement vers l’endroit où je lui donne à manger….

Madame Da Silva qui habite au Deu, et qui l'a déposée au refuge l'avait trouvée le 1er janvier devant sa porte, squelettique et couverte de tiques.  Elle l'a d'abord soignée puis l'a conduit chez le docteur Lagadec, vétérinaire, et ensuite au refuge.

Qu’a-t-il bien pu se passer ?

Millou n’a pas fugué, ce n’est pas son genre. C’est d’elle-même qu’elle est allé demander asile au Deu, qui est à 8 Km à vol d’oiseau du parking Leclerc, ce qu’elle aurait pu faire près du parking où je la cherchais. L’état dans lequel elle a été retrouvée montre qu’elle a erré longtemps dans la nature. La seule explication plausible est qu’elle a été capturée et s’est échappée à la première occasion.

BRAVO MILLOU ! UN VRAI  CONTE DE FEE…

Depuis, Millou ne me quitte plus, Elle s’est remplumée, au point de devenir obèse (5 Kg 200). J’ai dû changer de camping-car, et je craignais que cette nouvelle maison à roulettes ne lui plaise pas. Il n’y a plus de  cuvette dans le tableau de bord, sa place favorite pour surveiller la route et me prévenir des dangers ( les mannequins bleus en embuscade aux carrefours). Mais pas du tout, elle a retrouvé son échelle et ses croquettes, sa télé quand on roule ( la fenêtre arrière) et tout va bien….

 

LA VERITABLE HISTOIRE DE MILLOU (FIN)
Repost 0
Published by CHAT PITRE - dans LITTERATURE
commenter cet article
6 avril 2016 3 06 /04 /avril /2016 06:35
LA VERITABLE HISTOIRE DE MILLOU 2ème partie

CATASTROPHE

 

Millou a disparu de façon incompréhensible le 29 octobre 2012 sur le parking Leclerc de St. Pierre d’Oléron  me laissant inconsolable…Je l’ai attendu trois nuits, en vain, et j’ai du rentrer.

 

Je suis retourné trois fois à Oléron, d’abord pour placarder des affiches, qui ont été arrachées, puis pour distribuer des tracts dans les boîtes aux lettres et passer une annonce à la radio locale, enfin pour tirer les sonnettes, c’est incompréhensible, personne n’a vu Millou. Pourtant un monsieur m’a dit : « Elle est recherchée par toutes les polices »

 

Cette fois j’ai compris que je ne peux plus rien espérer, et je suis rentré effondré. Je n’avais envie de voir personne. Je ne pouvais supporter d’avoir perdu cette petite minette, qui m’a accompagné partout, sans jamais fuguer, même quand en Russie, j’ai dû la laisser en pension dans une isba qu’elle ne connaissait pas, pendant la réparation du camping-car.

Pour moi, l’année 2013 a commencé par une cascade d’émotions.

 

1er épisode :

Mercredi soir 2 janvier

Un coup de téléphone du LECLERC de St. Pierre d’Oléron :  ils ont retrouvé ma chatte Millou dans leur réserve, c'est bien elle, c'est sûr, ils ont sa photo... 

Je prépare vite fait le camping-car, et jeudi matin, avant 7 heures j'étais déjà en route, après avoir téléphoné au refuge pour faire installer un piège, car en liberté dans un vaste hangar, et cachée en plein jour, je ne m'attendais pas à ce qu'elle me saute dans les bras.

 

Arrivé à 13 heures, le responsable de la sécurité m'accompagne dans la réserve.

Effectivement il me la montre perchée sur un carton de textiles, à 10 m  de haut sur les étagères. A mon appel elle montre la tête un bref instant, mais rien de plus, et ça m'étonne, mais c'est parait-il normal, elle est stressée ; elle a peur, les aller-retour des chariots n’arrêtent pas. A deux reprises, l'après-midi, je suis encore admis dans la réserve, mais toujours pas de réponse à mes appels. 

Le piège est en place, mais il faut attendre la nuit. Elle se cache le jour, mais circule en liberté quand il n'y a plus personne.

 

Je ne suis pas convaincu de l'efficacité du piège, car avec les invendus alimentaires, la nourriture est abondante, et à sa portée sans risque, c'est pourquoi le lendemain matin je vais prendre conseil au refuge. C'est donc au refuge que vers 10 heures, je reçois la bonne nouvelle par téléphone  « MILLOU EST DANS LA BOITE  ! ». Crise de larmes mais cette fois de joie.

Immédiatement, je retourne au LECLERC, j’y achète une grande boite de chocolats pour le personnel, et je prends livraison du colis. Une fois dans le camping-car, j'ouvre délicatement le piège.

 

Atroce déception, il en sort une chatte ressemblant beaucoup à Millou, mais ce n'est pas Millou et pour moi, des Millou, il n’y en a qu’une! C'est pour moi le coup de grâce. J'ai fait en catastrophe 400 Km, et me voila avec une chatte affolée dans le camping-car, dont je ne sais que faire.

 

2ème épisode :

Jeudi soir 3 janvier, retour au refuge. Madame Augé,  la présidente de l'association qui gère le refuge monte dans le camping-car. Je ne trouve même plus la chatte ! Heureusement Madame Augé, plus futée que  moi, trouve rapidement la bête et, avec quelques difficultés, l'extrait du recoin où elle était cachée. Mais ce n’est pas fini. Le refuge est complet, et la présidente ne peut seule décider de recueillir cette pauvre bête, qui ne vient même pas de la commune. Il faut attendre demain soir. Je passe donc une deuxième nuit devant le refuge.

 

Vendredi 4 janvier

Dans la journée une chance, un pauvre chat borgne est adopté, et le soir, Madame Augé et sa vice présidente, après en avoir longuement délibéré, et vu les circonstances exceptionnelles, acceptent d'héberger la fausse Millou de Leclerc, qui, non tatouée ni pucée, en parfaite santé et pas du tout agressive, est finalement une bonne candidate à l'adoption.

 

(Je sais c’est dur mais la suite de l’histoire samedi prochain !)

Repost 0
Published by CHAT PITRE - dans LITTERATURE
commenter cet article
4 avril 2016 1 04 /04 /avril /2016 06:27
LA VERITABLE HISTOIRE DE MILLOU 1ère partie

La véritable histoire de Millou

(anonyme)

 

Quand ma compagne m’a amené cette bête à la maison, j'ai dit "mais quelle est moche" ; (pas ma compagne, la chatte).  Pourtant,  elle ne manque pas d’origine, (la chatte, pas ma compagne). Je l’ai vérifié sur le tableau des races de chats à la vitrine du pharmacien.

Millou n’est ni Siamoise, ni Persane, ni Angora, ni Birmane, ni Chartreuse, ni Korai, ni Snowshoe,  ni Tonkinoise, ni Ragdoll, ni Ocicat pas même Taby, et j’en passe, bien mieux, à elle seule elle est TOUT le tableau.

Pour moi, sa robe est « camouflage feuilles mortes», mais ce n’est pas l’avis du vétérinaire. Lui, il la voit « écaille de tortue sans blanc » il paraît que c’est très rare et très recherché. Je ne vois pas ce que vient faire une tortue dans la peau d’un chat, mais si le vétérinaire le dit….

Et puis ma compagne m’a quitté, pour des raisons familiales. Elle m’a évidemment laissé sa chatte.

J’étais bien embarrassé de cette bestiole, pour moi qui aime voyager, elle était un boulet.

D’abord, je l’ai rebaptisée. Elle s’appelle officiellement « Cléopâtre ». Ce n’est pas un nom pour une chatte !  Une chienne, passe encore, mais une chatte, elle n’a pas le nez assez long ! Je lui ai demandé à plusieurs reprises  « comment tu t’appelles ? » elle m’a toujours répondu Miiiillou. Et même à mes amis qui lui demandait son nom, elle répondait toujours Miiiillou. Non mais quand même, elle sait bien comment elle s’appelle, ELLE ! Alors je l’ai appelée «  Millou » .

N’ayant personne pour la garder, il a bien fallu que je l’emmène quand je suis allé voir mon fils à Toulouse. J’y vais avec le camping-car en faisant une étape. J’avais choisi une aire boisée pour pouvoir la promener attachée. Elle n’aime pas du tout ça, mais je l’ai tenu fermement. Plus maligne que moi, en montant dans le camping-car,  elle s’est débarrassée du collier et s’est enfuie. Bon, si tu te plais ici reste-y ; je me couche.

Je n’étais pas couché depuis plus de cinq minutes quand il m’a semblé entendre un petit miaulement plaintif. J’ouvre la porte, pour voir une queue disparaître sous le camping-car. Je laisse évidemment la porte ouverte et me recouche. Je me suis relevé pour la fermer, dès que j’ai entendu le bruit des croquettes.

 

Voilà comment Millou est devenue camping-cariste assidue. Je peux l’emmener partout. Quand il n’y a pas de danger pour elle, je lui laisse la  fenêtre de cuisine ouverte, et je lui ai confectionné une petite échelle, elle entre et sort à sa convenance.

Elle a fixé elle-même les règles du jeu : elle ne sort que quand je suis dans le camping-car, ou avec elle. Elle rentre d’elle-même dès qu’elle me voit quitter le camping-car, et m’attend à l’intérieur, souvent à sa fenêtre, même si je ne rentre que tard  dans la nuit.

Elle connaît même la Russie, où elle  s’est taillé un succès de vedette. Je m’attends à trouver un jour sa photo sur Internet, quand elle monte ou descend son échelle ; ou quand elle admire le paysage de sa fenêtre. Elle m’a raconté que la nuit elle donnait des cours de danse aux souris russes. Elle leur enseigne le Tchat-tchat-tchat et bien sur les entrechats.

Finalement, je me suis habitué à sa belle robe "camouflage feuilles mortes", bien commode pour ses chasses automnales. Je ne cesse de lui dire qu'elle est belle, et je l'appelle aussi "Poupée" ou  "ma chérie" ou encore "Kougla Kochka". Elle comprend tout cette bête, même le russe ! Et vous ?

 

Et en plus, elle vient se coucher tous les soirs sur mon lit, à mes pieds. Elle me ronronne même une berceuse pour m’aider à m’endormir.

Repost 0
Published by CHAT PITRE - dans LITTERATURE
commenter cet article
30 mars 2016 3 30 /03 /mars /2016 06:41
ATTILA, LE CURIEUX CHAT VOYAGEUR de Christine LACROIX

Mon deuxième roman félin (PAR CAT CHEMINS dont vous pouvez lire un extrait sur ce blog) sortira le 4 mai prochain sous le nouveau titre choisi par City éditions : ATTILA, LE CURIEUX CHAT VOYAGEUR.

Je n'ai pas encore la couverture, mais en voilà le résumé :

C’est un road movie félin. L'histoire d'un chat noir qui perd son maître lors d'un déménagement et qui le recherche pendant trois ans, en suivant comme fil d'Ariane, la voie ferrée au mitan de la ville.

Repost 0
Published by CHAT PITRE - dans LITTERATURE
commenter cet article
29 mars 2016 2 29 /03 /mars /2016 06:27

Le livre de Daniel Arsand "QUE TAL" veut dire « Comment tu vas » en espagnol, c'est le nom du matou et c'est un magnifique nom pour un chat.

 

Extrait : Son regard quémandait, refusait, ordonnait. Parlait. J'appris à l'interpréter. De cet échange muet naquit l'apprivoisement réciproque, un langage particulier et de nous seuls déchiffrable, que n'affadissait pas ou n'abâtardisait pas les mots, ce qui est strictement humain. Le respect mutuel fut à la base de nos relations.

Il lui arrivait de m'enlacer. Corps écrasé de langueur contre ma poitrine, pattes de devant encadrant mon cou, joue collée à la mienne. En ces instants privilégiés j'égrenais ces petits mots d'amour bêtas que la plupart des amants échangent.

Intouché, je suis plutôt par la plupart des êtres. Cœur sec. Ou fatigué. Sauf pour un chat, sauf pour des livres.

COMMENT TU VAS ?
Repost 0
Published by CHAT PITRE - dans LITTERATURE
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de CHAT PITRE
  • Le blog de CHAT PITRE
  • : AUTEURE DE ROMANS FELINS EDITEE CHEZ FRANCE LOISIRS ET CITY EDITION
  • Contact

  • CHAT PITRE
  • Passionnée de chats, je les photographie et je les romance.
  • Passionnée de chats, je les photographie et je les romance.

LIENS VERS MES ROMANS FELINS

 

 

ICI TROPIQUE DU CHAT  (version papier-couvertue de Bernard Vercruyce)

ICI TROPIQUE DU CHAT  (EBOOK AMAZON)

 

couv Ebook tropique ROSE

 

Mon 2ème roman : ATTILA, le curieux chat voyageur

nouvelle version avec une préface de Brigitte Bulard-Cordeau

 

Vous pouvez également commander mes livres dédicacés directement à cette adresse mail

 

   surcouf.galaup@gmail.com

 

 

 

LES FANTASTIQUES AVENTURES DE SURCOUF

"LES FANTASTIQUES AVENTURES DE SURCOUF"
mon 1er roman félin

LIEN VERS LE LIVRE : http://livre.fnac.com/a7889954/Christine-Lacroix-Les-fantastiques-aventures-de-Surcouf-le-Chat

Mon mail : surcouf.galaup@gmail.com

 

 

Catégories