Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 avril 2016 3 06 /04 /avril /2016 06:35
LA VERITABLE HISTOIRE DE MILLOU 2ème partie

CATASTROPHE

 

Millou a disparu de façon incompréhensible le 29 octobre 2012 sur le parking Leclerc de St. Pierre d’Oléron  me laissant inconsolable…Je l’ai attendu trois nuits, en vain, et j’ai du rentrer.

 

Je suis retourné trois fois à Oléron, d’abord pour placarder des affiches, qui ont été arrachées, puis pour distribuer des tracts dans les boîtes aux lettres et passer une annonce à la radio locale, enfin pour tirer les sonnettes, c’est incompréhensible, personne n’a vu Millou. Pourtant un monsieur m’a dit : « Elle est recherchée par toutes les polices »

 

Cette fois j’ai compris que je ne peux plus rien espérer, et je suis rentré effondré. Je n’avais envie de voir personne. Je ne pouvais supporter d’avoir perdu cette petite minette, qui m’a accompagné partout, sans jamais fuguer, même quand en Russie, j’ai dû la laisser en pension dans une isba qu’elle ne connaissait pas, pendant la réparation du camping-car.

Pour moi, l’année 2013 a commencé par une cascade d’émotions.

 

1er épisode :

Mercredi soir 2 janvier

Un coup de téléphone du LECLERC de St. Pierre d’Oléron :  ils ont retrouvé ma chatte Millou dans leur réserve, c'est bien elle, c'est sûr, ils ont sa photo... 

Je prépare vite fait le camping-car, et jeudi matin, avant 7 heures j'étais déjà en route, après avoir téléphoné au refuge pour faire installer un piège, car en liberté dans un vaste hangar, et cachée en plein jour, je ne m'attendais pas à ce qu'elle me saute dans les bras.

 

Arrivé à 13 heures, le responsable de la sécurité m'accompagne dans la réserve.

Effectivement il me la montre perchée sur un carton de textiles, à 10 m  de haut sur les étagères. A mon appel elle montre la tête un bref instant, mais rien de plus, et ça m'étonne, mais c'est parait-il normal, elle est stressée ; elle a peur, les aller-retour des chariots n’arrêtent pas. A deux reprises, l'après-midi, je suis encore admis dans la réserve, mais toujours pas de réponse à mes appels. 

Le piège est en place, mais il faut attendre la nuit. Elle se cache le jour, mais circule en liberté quand il n'y a plus personne.

 

Je ne suis pas convaincu de l'efficacité du piège, car avec les invendus alimentaires, la nourriture est abondante, et à sa portée sans risque, c'est pourquoi le lendemain matin je vais prendre conseil au refuge. C'est donc au refuge que vers 10 heures, je reçois la bonne nouvelle par téléphone  « MILLOU EST DANS LA BOITE  ! ». Crise de larmes mais cette fois de joie.

Immédiatement, je retourne au LECLERC, j’y achète une grande boite de chocolats pour le personnel, et je prends livraison du colis. Une fois dans le camping-car, j'ouvre délicatement le piège.

 

Atroce déception, il en sort une chatte ressemblant beaucoup à Millou, mais ce n'est pas Millou et pour moi, des Millou, il n’y en a qu’une! C'est pour moi le coup de grâce. J'ai fait en catastrophe 400 Km, et me voila avec une chatte affolée dans le camping-car, dont je ne sais que faire.

 

2ème épisode :

Jeudi soir 3 janvier, retour au refuge. Madame Augé,  la présidente de l'association qui gère le refuge monte dans le camping-car. Je ne trouve même plus la chatte ! Heureusement Madame Augé, plus futée que  moi, trouve rapidement la bête et, avec quelques difficultés, l'extrait du recoin où elle était cachée. Mais ce n’est pas fini. Le refuge est complet, et la présidente ne peut seule décider de recueillir cette pauvre bête, qui ne vient même pas de la commune. Il faut attendre demain soir. Je passe donc une deuxième nuit devant le refuge.

 

Vendredi 4 janvier

Dans la journée une chance, un pauvre chat borgne est adopté, et le soir, Madame Augé et sa vice présidente, après en avoir longuement délibéré, et vu les circonstances exceptionnelles, acceptent d'héberger la fausse Millou de Leclerc, qui, non tatouée ni pucée, en parfaite santé et pas du tout agressive, est finalement une bonne candidate à l'adoption.

 

(Je sais c’est dur mais la suite de l’histoire samedi prochain !)

Repost 0
Published by CHAT PITRE - dans LITTERATURE
commenter cet article
4 avril 2016 1 04 /04 /avril /2016 06:27
LA VERITABLE HISTOIRE DE MILLOU 1ère partie

La véritable histoire de Millou

(anonyme)

 

Quand ma compagne m’a amené cette bête à la maison, j'ai dit "mais quelle est moche" ; (pas ma compagne, la chatte).  Pourtant,  elle ne manque pas d’origine, (la chatte, pas ma compagne). Je l’ai vérifié sur le tableau des races de chats à la vitrine du pharmacien.

Millou n’est ni Siamoise, ni Persane, ni Angora, ni Birmane, ni Chartreuse, ni Korai, ni Snowshoe,  ni Tonkinoise, ni Ragdoll, ni Ocicat pas même Taby, et j’en passe, bien mieux, à elle seule elle est TOUT le tableau.

Pour moi, sa robe est « camouflage feuilles mortes», mais ce n’est pas l’avis du vétérinaire. Lui, il la voit « écaille de tortue sans blanc » il paraît que c’est très rare et très recherché. Je ne vois pas ce que vient faire une tortue dans la peau d’un chat, mais si le vétérinaire le dit….

Et puis ma compagne m’a quitté, pour des raisons familiales. Elle m’a évidemment laissé sa chatte.

J’étais bien embarrassé de cette bestiole, pour moi qui aime voyager, elle était un boulet.

D’abord, je l’ai rebaptisée. Elle s’appelle officiellement « Cléopâtre ». Ce n’est pas un nom pour une chatte !  Une chienne, passe encore, mais une chatte, elle n’a pas le nez assez long ! Je lui ai demandé à plusieurs reprises  « comment tu t’appelles ? » elle m’a toujours répondu Miiiillou. Et même à mes amis qui lui demandait son nom, elle répondait toujours Miiiillou. Non mais quand même, elle sait bien comment elle s’appelle, ELLE ! Alors je l’ai appelée «  Millou » .

N’ayant personne pour la garder, il a bien fallu que je l’emmène quand je suis allé voir mon fils à Toulouse. J’y vais avec le camping-car en faisant une étape. J’avais choisi une aire boisée pour pouvoir la promener attachée. Elle n’aime pas du tout ça, mais je l’ai tenu fermement. Plus maligne que moi, en montant dans le camping-car,  elle s’est débarrassée du collier et s’est enfuie. Bon, si tu te plais ici reste-y ; je me couche.

Je n’étais pas couché depuis plus de cinq minutes quand il m’a semblé entendre un petit miaulement plaintif. J’ouvre la porte, pour voir une queue disparaître sous le camping-car. Je laisse évidemment la porte ouverte et me recouche. Je me suis relevé pour la fermer, dès que j’ai entendu le bruit des croquettes.

 

Voilà comment Millou est devenue camping-cariste assidue. Je peux l’emmener partout. Quand il n’y a pas de danger pour elle, je lui laisse la  fenêtre de cuisine ouverte, et je lui ai confectionné une petite échelle, elle entre et sort à sa convenance.

Elle a fixé elle-même les règles du jeu : elle ne sort que quand je suis dans le camping-car, ou avec elle. Elle rentre d’elle-même dès qu’elle me voit quitter le camping-car, et m’attend à l’intérieur, souvent à sa fenêtre, même si je ne rentre que tard  dans la nuit.

Elle connaît même la Russie, où elle  s’est taillé un succès de vedette. Je m’attends à trouver un jour sa photo sur Internet, quand elle monte ou descend son échelle ; ou quand elle admire le paysage de sa fenêtre. Elle m’a raconté que la nuit elle donnait des cours de danse aux souris russes. Elle leur enseigne le Tchat-tchat-tchat et bien sur les entrechats.

Finalement, je me suis habitué à sa belle robe "camouflage feuilles mortes", bien commode pour ses chasses automnales. Je ne cesse de lui dire qu'elle est belle, et je l'appelle aussi "Poupée" ou  "ma chérie" ou encore "Kougla Kochka". Elle comprend tout cette bête, même le russe ! Et vous ?

 

Et en plus, elle vient se coucher tous les soirs sur mon lit, à mes pieds. Elle me ronronne même une berceuse pour m’aider à m’endormir.

Repost 0
Published by CHAT PITRE - dans LITTERATURE
commenter cet article
30 mars 2016 3 30 /03 /mars /2016 06:41
ATTILA, LE CURIEUX CHAT VOYAGEUR de Christine LACROIX

Mon deuxième roman félin (PAR CAT CHEMINS dont vous pouvez lire un extrait sur ce blog) sortira le 4 mai prochain sous le nouveau titre choisi par City éditions : ATTILA, LE CURIEUX CHAT VOYAGEUR.

Je n'ai pas encore la couverture, mais en voilà le résumé :

C’est un road movie félin. L'histoire d'un chat noir qui perd son maître lors d'un déménagement et qui le recherche pendant trois ans, en suivant comme fil d'Ariane, la voie ferrée au mitan de la ville.

Repost 0
Published by CHAT PITRE - dans LITTERATURE
commenter cet article
29 mars 2016 2 29 /03 /mars /2016 06:27

Le livre de Daniel Arsand "QUE TAL" veut dire « Comment tu vas » en espagnol, c'est le nom du matou et c'est un magnifique nom pour un chat.

 

Extrait : Son regard quémandait, refusait, ordonnait. Parlait. J'appris à l'interpréter. De cet échange muet naquit l'apprivoisement réciproque, un langage particulier et de nous seuls déchiffrable, que n'affadissait pas ou n'abâtardisait pas les mots, ce qui est strictement humain. Le respect mutuel fut à la base de nos relations.

Il lui arrivait de m'enlacer. Corps écrasé de langueur contre ma poitrine, pattes de devant encadrant mon cou, joue collée à la mienne. En ces instants privilégiés j'égrenais ces petits mots d'amour bêtas que la plupart des amants échangent.

Intouché, je suis plutôt par la plupart des êtres. Cœur sec. Ou fatigué. Sauf pour un chat, sauf pour des livres.

COMMENT TU VAS ?
Repost 0
Published by CHAT PITRE - dans LITTERATURE
commenter cet article
23 mars 2016 3 23 /03 /mars /2016 07:22
CHAT BADA BADA ! CHAT BADA BADA !

J'aime bien chanter la chanson "d'un chat et une femme", quand le printemps est là !

CHAT BADA BADA ! CHAT BADA BADA !

SOTCHI

Repost 0
Published by CHAT PITRE - dans divers
commenter cet article
21 mars 2016 1 21 /03 /mars /2016 07:34
C'EST LE PRINTEMPS !

UNE FLEUR PARMI LES FLEURS !

Repost 0
Published by CHAT PITRE - dans divers
commenter cet article
16 mars 2016 3 16 /03 /mars /2016 08:32
LE CHAT-PARDEUR !

Voilà ! je suis derrière les barreaux car je suis un chat-pardeur ! Mais je ne regrette rien.

Repost 0
Published by CHAT PITRE - dans divers
commenter cet article
14 mars 2016 1 14 /03 /mars /2016 07:28
PETITE CONTINE FELINE

Grand-mère Pilou et son chat

 

Tous mes camarades d’école avaient une grand-mère, et parfois deux.

Et moi, je n’en avais aucune. Je ne connaissais pas cette merveilleuse bienveillance aux cheveux blancs, qui écoute les histoires des petits, sans jamais dire « Mais tais-toi donc un peu »

A croire que la mienne avait perdu patience, ou bien plus simplement que j’avais raté ma grand-mère comme les étourdis ratent leur train.

J’enviais mes camarades et ce désir de grand-mère me tourmentait si fort que je l’imaginais… Elle m’attendait tous les jours, je le savais, me guettait parfois des heures, derrière la fenêtre en soulevant son rideau. Puis elle m’ouvrait la porte de sa maison, m’embrassait tout en me grondant un peu « met ton écharpe, ferme donc ton col, et ne laisse pas sortir le chat »

Le bonheur déjà de sentir en entrant dans le couloir, l’odeur d’un bol de chocolat chaud, préparé avec deux petites brioches. Enfin je l’ai imaginé si fort, si fort désiré ma grand-mère que je la cherchais partout, et toujours.

Mais j’étais très difficile, et j’en ai essayé plusieurs, beaucoup même, jusqu’au jour où j’ai ramené a Madame Morgant, son vagabond de chat.

Lui par contre, ne me plaisait pas du tout. Je le trouvais plutôt gros, plutôt gras, plutôt gris et je n’aime pas les chats gros, gras, gris. Je le rendis en disant « le voilà Madame, votre chat ingrat » Je ne voulais pas dire bien sûr, votre chat trop gras.

« Oh ! Il n’est pas fugueur » dit-elle, « il est seulement très vieux et presqu’aveugle » « alors si c’est comme ça, Madame, je n’ai rien dit. Je crois même que votre chat est plutôt beau »

Elle a souri, mais d’un sourire si lumineux que j’ai compris en un instant, que Madame Morgant serait désormais ma grand-mère à moi, ma grand-mère "Pilou", à cause de la grande jaquette bleue nuit en pilou qu’elle portait si bien.

Elle était tout à fait comme je la voyais dans mes rêves, très belle dans son âge, avec ses cheveux d’argent, et surtout douce, douce dans sa voix, douce dans ses yeux, douce avec le monde entier. Avec toutes les fleurs de son jardin, sans aucune différence de classe, les pâquerettes aussi bien soignées que les roses et les iris.

J’étais heureux, elle était heureuse, mais j’étais un petit garçon fier, et un petit garçon trop fier n’enfouit pas son visage dan une jaquette en pilou bleu. Mais elle m’a enlacé, son chat m’a tendu la patte, il me fixait, je l’ai caressé, il a ronronné et j’ai senti mon cœur fondre. 

 

                                                                       G. Bertier 

Repost 0
Published by CHAT PITRE - dans LITTERATURE
commenter cet article
8 mars 2016 2 08 /03 /mars /2016 07:33
D'AUTRES CRITIQUES DES FANTASTIQUES AVENTURES DE SURCOUF

milou a commenté Les fantastiques aventures de Surcouf

les aventures d’un chat qui nous entraîne avec lui 29 février 2016

Se lit facilement et rapidement, pour ceux qui ont des chats, on a l’impression de les accompagner dans leurs aventures. Je reconnais ma bande de moumoutes a travers cette histoire amusante.

petitsoleil  01 janvier 2016

   

Bonne idée que ces aventures, racontées par Surcouf, un chat de gouttière malicieux. On le suit dès sa naissance dans une portée colorée, puis lors de sa première adoption (ratée), et il connaîtra enfin le bonheur lors de sa deuxième adoption. Lui aussi adoptera Pat et Katia, un jeune couple qui le rebaptisera Surcouf ... On aurait peut-être pu en savoir un peu plus sur la vie de Surcouf et Sylvestre, mais le livre se laisse lire avec plaisir. Bêtises et aventures quotidiennes, vacances, rivalité avec "Monsieur", un chat qui squatte la moitié de "son" jardin ... Surcouf nous raconte ses aventures avec plein de détails amusants et félins.  Pour les amoureux des chats !

hermant_martine 23 mars 2015

   

Un chat qui parle ? Cela ne pouvait que me donner envie de savoir ce qu'il avait à dire. Et j'ai passé un très bon moment avec ce malicieux Surcouf, un vrai chat de gouttière malin, attachant et canaille à souhait qui a eu la bonne idée « d'adopter deux êtres humains ». le récit est entraînant, drôle, et je me suis bien amusée des incompréhensions entre le matou et ses « deux pattes », parfois tout à fait en réflexion féline, d'autres fois avec un anthropomorphisme de bon aloi, juste assez pour faire rire… ou réfléchir. Lorsqu'on aime les chats, Les fantastiques aventures de Surcouf sont à découvrir sans risquer une seconde d'ennui. À lire comme un petit bonheur. Et on se prend à penser avec plaisir que ce chat a dû être très aimé pour recevoir un hommage aussi généreux que ce récit. Christine Lacroix a, de plus, cette jolie volonté qui ne peut que m'enchanter, d'avoir voulu donner envie aux lecteurs d'adopter le plus improbable des minets dans un refuge… et si vous lisez Surcouf, je suis sûre que cela marchera !

asnico    25 mai 2015

   

Salut, je m'appelle Surcouf et je suis un "cattus" roux.
Comme tous les chats, je ne comprends pas toujours les "2 pattes" (je ne parle aucun langage humain moi!) et puis je fais ce que je veux quand je le veux d'abord: je me sers dans le frigo, je grimpe partout même si c'est interdit (les 2 pattes n'ont qu'à être plus tolérants), je déchire les rideaux, je miaule comme si l'on me torturait quand je veux des caresses, je sors quand je veux mais pas d'autres chats sur mon territoire! Déjà que je dois supporter "Monsieur" que Pat et Kate, mes parents adoptifs, nourrissent régulièrement... Mais je me bats et je feule lorsque cela s'impose ah ah !
Après, voilà que Kate et Pat décident d'avoir un bébé! Puis quoi encore! Tant qu'ils s'occuperont de lui (et c'est chronophage de prendre soin d'un bébé), ce sera du temps en moins pour moi tout ça. Je n'aime pas partager !

Comme vous l'aurez compris, ce livre, tendre, raconte la vie trépidante d'un chat de sa naissance (on assiste à l'éducation par la mère et la complicité/rivalité avec les frères et sœurs) à sa fin de vie (un pépère qui dort plus de 18h par jour!) en passant par son adoption et sa vie chez Pat et Kate.
Surcouf aura une vie riche et sera plutôt gâté puisqu'il mangera à sa faim, sera soigné et chouchouté par ses maîtres qui ne manqueront pas de lui faire vivre des grands moments (le tournage de la pub et le séjour chez la mère de Kate :-) ).
L'originalité du bouquin réside dans le fait que l'on est dans la tête du chat et l'on sait donc tout ce qu'il pense, ce qu'il comprend (ou pas!), ce qui l'étonne...
Mention spéciale également au vocabulaire soutenu utilisé par Christine Lacroix grâce à laquelle j'ai appris de nouveaux mots.

Livre à recommander aux amoureux des chats et des histoires tendres !

 

Lumina33  29 octobre 2015

   

Dès les premières pages j'ai été happée par l'univers du livre. La narration à la première personne par le chat Surcouf est une excellente idée. On découvre le monde par ses yeux de chat et c'est très original. Il y a même des pointes d'humour dans sa façon de s'exprimer. L'émotion est présente dans les évènements divers qui lui arrivent : compassion, frustration, tristesse, joie… le jeu consiste aussi à reconnaître les objets du quotidien qui sont décrits du point de vue du chat. Le monde extérieur peut nous apparaître banal, mais aux yeux d'un chat il recèle mille trésors et mille choses à explorer, à découvrir et surtout à sentir ! Pour tous les passionnés de chats et de leurs bêtises !

BernieCalling  31 mars 2015

   

La couverture est magnifique, on a envie de s'y plonger directement.
Un roman très amusant qui se lit facilement, même si parfois j'ai eu besoin d'un dictionnaire pour comprendre certains mots utilisés pour diminuer les répétitions.
Surcouf est vraiment un chat adorable qui a eu bien de la chance d'être adopté par Kate et Pat, parce que ce n'est pas mon chat qui a droit à 9 repas par jour.
Il a eu une belle vie bien remplie avec des maitres fameusement tolérants.
J'aurai un petit regret de ne pas l'avoir vu plus longtemps avec Sylvestre et voir comment ils avaient cohabité et réussi à devenir si proche. Si Sylvestre lui tirait la queue, l'apprentissage du respect animalier.
N'aimant pas les narrateurs omniscience, j'ai regretté aussi que Surcouf nous casse la tension de l'histoire et nous spolie de ce qui allait arriver parfois.
Je ne regrette pas l'achat

 

vertescollines  07 février 2016

   

Avant tout merci de m'avoir recommandé ce livre. À tous les amoureux des félins lisez-le. Surcouf est un félin représentatif de sa race et des bêtises que peuvent faire les chats. Une bonne idée de raconter l'histoire selon le point de vue du chat. J'ai adoré ce félin qui m'a fait passé d'excellentes soirées. Surcouf est aussi un beau nom pour un chat . Les personnages sont crédibles et les situations de la vie simples et réelles. À lire et à partager. Merci à Surcouf d'avoir si bien raconter sa vie de chat. Je ne regarderai plus mes compagnons de la même façon. Bien qu’en ce moment ce soient un peu des fainéants.

   

EPICTETE

   

Moi qui depuis une douzaine d'années n'ai que des chiens comme compagnons ( Après le passage de deux « Angora Turcs » dans ma vie), je me suis dit que cette production de « Romans félins » de Christine Lacroix devait mériter qu'on la découvre.
L'idée de départ est géniale : Il s'agit de se mettre dans la peau d'un chaton et d'observer le monde dans lequel on est plongé, avec des humains, des ennemis, des concurrents…
Mais la seconde belle idée de Christine Lacroix consiste à associer une passion et un talent. Une passion apparemment pour la gent féline et un talent qui consiste à nous transporter dans la peau d'un petit animal espiègle, sympathique, pénible parfois…. (Vous pouvez ajouter tout un tas d'autres adjectifs qui iront très bien à cet animal) qui découvre le monde ; en l'occurrence le monde qui sera le sien, c'est-à-dire celui du couple qui l'accueille.
Un couple qui a déjà ses habitudes, sa façon d'être, etc. Couple qui sera bientôt trio, avec l'arrivée d'un rejeton souhaité mais qui modifie l'espace de vie de notre héros. Celui-ci sera-t-il un copain ou un concurrent ?
On a parfois l'impression que notre minet, lors de son éducation a déjà une culture bien établie, en termes d'odeurs de couleurs, de noms de choses, etc.
Bref un petit animal un peu trop humain dans sa réflexion . Mais nous pardonnerons bien facilement à l'auteur : Comment faire autrement ?
Et puis c'est très plaisant. Le caractère particulier de ce représentant de la « race supérieure des félins », comme il le dit ; est très bien reproduit, avec beaucoup d'humour et de vérité.
Exemple : « J'ai remercié ma maman de m'avoir offert ce corps harmonieux, bien proportionné, aux reflets or et cuivre, que toute l'arche de Noé m'envie encore… »
Bref, ce livre offre un moment de plaisir, d'émotion et aussi de réflexion. Il n'est pas anodin de se mettre dans la peau d'un animal de compagnie pour observer le genre humain. C'est-à-dire de se voir à travers d'autres yeux. Que vous ayez ou non ce genre de compagnon, je vous conseille cette lecture.
C'est bien écrit, plein d'humour et vous apportera fraîcheur et sourire.

     

Annette55

Lorsque j'ai commandé ce livre, je pensais recevoir un album pour mes petites filles mais pas du tout ! C'est une petite merveille, « un roman récit » truffé de bons mots, tendre et envoûtant. L'auteur y compte la vie de son chat : Surcouf, un animal au poil couleur suif et "aux chaussettes blanches". On y découvre ses friponneries, ses fugues, ses goûts et ses dégoûts, ses aventures multiples et variées, les vacances fort bien narrées en compagnie de la grand- mère, ....Le chat pitre le plus amusant est " l'expo féline à laquelle il participe et le chapitre "Pub" .
Amis des félins , lisez ce livre, je le conseille chaleureusement à tous et toutes.
Je ne regarderai plus mon chat « Filou » de la même façon maintenant et bravo à l'auteur ! C'est la première fois que je lis un livre aussi original sur la gente féline.

Mellifr

Une petite merveille que j'ai pu découvrir là, je le conseille à tous les amoureux de l'espèce féline.
Ayant eu plusieurs chats moi-même, je reconnais le caractère de ces animaux qui nous prennent pour des serviteurs :)
Le livre est écrit du point de vue de Surcouf, chat de gouttière, adopté par un couple. J'avais peur au début, car si le chat raconte son histoire, on rencontre parfois des exagérations, des clichés. Mais pas ici: l'histoire est raconté avec amour et je peux bien m'imaginer que les chats se retrouvent dans les aventures. Merci encore, Christine, de m'avoir fait découvrir votre livre !

Domichel

À l'occasion de mon anniversaire, mon mari m'a offert le livre de Christine LACROIX , Ce livre raconte les aventures de Surcouf, magnifique chat de gouttière roux à "chaussettes" blanches. Surcouf est un matou dont l'espièglerie n'a pas de limite et qui a surtout une imagination débordante pour trouver des bêtises à faire ! Tous les amoureux et propriétaires de chats retrouveront dans Surcouf des similitudes avec leur félin.
J'ai bien aimé ce livre que je conseille à tous les fans de la race féline car on sourit souvent et parfois, on rit franchement.
Je ne vais d'ailleurs pas tarder à lire "Par Cat Chemins", autre livre du même auteur.

Chantaloup

J'ai adoré ce livre comme tous ceux dont Christine est l'auteur. Agréable à lire et tellement vrai, émouvant ...
Je le conseille à tous les amis des chats. Et aux autres aussi qui pourraient après cette lecture le devenir.

Pascalmartinenous

Contente d'avoir lu ce livre, car je pensais que mes chats de gouttières évidement étaient terribles en bêtises, et avec ce récit je peux voir que ce sont bien des copies de Surcouf ! Merci à Mme Lacroix de m'avoir fait découvrir votre livre

Lucile

Je n'ai pas lu ce livre mais l'ai offert à un proche. La personne en question m'a déclaré avoir trouvé dans ce livre, je cite, "un petit bijoux pour les amoureux des chats". A la fois drôle, émouvant et poétique, elle a été très emballée et le recommande vivement.

http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss_1?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Daps&field-keywords=les%20fantastiques%20aventures%20de%20surcouf&sprefix=les+fanta%2Caps

Repost 0
Published by CHAT PITRE - dans LITTERATURE
commenter cet article
8 mars 2016 2 08 /03 /mars /2016 07:33
D'AUTRES CRITIQUES DES FANTASTIQUES AVENTURES DE SURCOUF

milou a commenté Les fantastiques aventures de Surcouf

les aventures d’un chat qui nous entraîne avec lui 29 février 2016

Se lit facilement et rapidement, pour ceux qui ont des chats, on a l’impression de les accompagner dans leurs aventures. Je reconnais ma bande de moumoutes a travers cette histoire amusante.

petitsoleil  01 janvier 2016

   

Bonne idée que ces aventures, racontées par Surcouf, un chat de gouttière malicieux. On le suit dès sa naissance dans une portée colorée, puis lors de sa première adoption (ratée), et il connaîtra enfin le bonheur lors de sa deuxième adoption. Lui aussi adoptera Pat et Katia, un jeune couple qui le rebaptisera Surcouf ... On aurait peut-être pu en savoir un peu plus sur la vie de Surcouf et Sylvestre, mais le livre se laisse lire avec plaisir. Bêtises et aventures quotidiennes, vacances, rivalité avec "Monsieur", un chat qui squatte la moitié de "son" jardin ... Surcouf nous raconte ses aventures avec plein de détails amusants et félins.  Pour les amoureux des chats !

hermant_martine 23 mars 2015

   

Un chat qui parle ? Cela ne pouvait que me donner envie de savoir ce qu'il avait à dire. Et j'ai passé un très bon moment avec ce malicieux Surcouf, un vrai chat de gouttière malin, attachant et canaille à souhait qui a eu la bonne idée « d'adopter deux êtres humains ». le récit est entraînant, drôle, et je me suis bien amusée des incompréhensions entre le matou et ses « deux pattes », parfois tout à fait en réflexion féline, d'autres fois avec un anthropomorphisme de bon aloi, juste assez pour faire rire… ou réfléchir. Lorsqu'on aime les chats, Les fantastiques aventures de Surcouf sont à découvrir sans risquer une seconde d'ennui. À lire comme un petit bonheur. Et on se prend à penser avec plaisir que ce chat a dû être très aimé pour recevoir un hommage aussi généreux que ce récit. Christine Lacroix a, de plus, cette jolie volonté qui ne peut que m'enchanter, d'avoir voulu donner envie aux lecteurs d'adopter le plus improbable des minets dans un refuge… et si vous lisez Surcouf, je suis sûre que cela marchera !

asnico    25 mai 2015

   

Salut, je m'appelle Surcouf et je suis un "cattus" roux.
Comme tous les chats, je ne comprends pas toujours les "2 pattes" (je ne parle aucun langage humain moi!) et puis je fais ce que je veux quand je le veux d'abord: je me sers dans le frigo, je grimpe partout même si c'est interdit (les 2 pattes n'ont qu'à être plus tolérants), je déchire les rideaux, je miaule comme si l'on me torturait quand je veux des caresses, je sors quand je veux mais pas d'autres chats sur mon territoire! Déjà que je dois supporter "Monsieur" que Pat et Kate, mes parents adoptifs, nourrissent régulièrement... Mais je me bats et je feule lorsque cela s'impose ah ah !
Après, voilà que Kate et Pat décident d'avoir un bébé! Puis quoi encore! Tant qu'ils s'occuperont de lui (et c'est chronophage de prendre soin d'un bébé), ce sera du temps en moins pour moi tout ça. Je n'aime pas partager !

Comme vous l'aurez compris, ce livre, tendre, raconte la vie trépidante d'un chat de sa naissance (on assiste à l'éducation par la mère et la complicité/rivalité avec les frères et sœurs) à sa fin de vie (un pépère qui dort plus de 18h par jour!) en passant par son adoption et sa vie chez Pat et Kate.
Surcouf aura une vie riche et sera plutôt gâté puisqu'il mangera à sa faim, sera soigné et chouchouté par ses maîtres qui ne manqueront pas de lui faire vivre des grands moments (le tournage de la pub et le séjour chez la mère de Kate :-) ).
L'originalité du bouquin réside dans le fait que l'on est dans la tête du chat et l'on sait donc tout ce qu'il pense, ce qu'il comprend (ou pas!), ce qui l'étonne...
Mention spéciale également au vocabulaire soutenu utilisé par Christine Lacroix grâce à laquelle j'ai appris de nouveaux mots.

Livre à recommander aux amoureux des chats et des histoires tendres !

 

Lumina33  29 octobre 2015

   

Dès les premières pages j'ai été happée par l'univers du livre. La narration à la première personne par le chat Surcouf est une excellente idée. On découvre le monde par ses yeux de chat et c'est très original. Il y a même des pointes d'humour dans sa façon de s'exprimer. L'émotion est présente dans les évènements divers qui lui arrivent : compassion, frustration, tristesse, joie… le jeu consiste aussi à reconnaître les objets du quotidien qui sont décrits du point de vue du chat. Le monde extérieur peut nous apparaître banal, mais aux yeux d'un chat il recèle mille trésors et mille choses à explorer, à découvrir et surtout à sentir ! Pour tous les passionnés de chats et de leurs bêtises !

BernieCalling  31 mars 2015

   

La couverture est magnifique, on a envie de s'y plonger directement.
Un roman très amusant qui se lit facilement, même si parfois j'ai eu besoin d'un dictionnaire pour comprendre certains mots utilisés pour diminuer les répétitions.
Surcouf est vraiment un chat adorable qui a eu bien de la chance d'être adopté par Kate et Pat, parce que ce n'est pas mon chat qui a droit à 9 repas par jour.
Il a eu une belle vie bien remplie avec des maitres fameusement tolérants.
J'aurai un petit regret de ne pas l'avoir vu plus longtemps avec Sylvestre et voir comment ils avaient cohabité et réussi à devenir si proche. Si Sylvestre lui tirait la queue, l'apprentissage du respect animalier.
N'aimant pas les narrateurs omniscience, j'ai regretté aussi que Surcouf nous casse la tension de l'histoire et nous spolie de ce qui allait arriver parfois.
Je ne regrette pas l'achat

 

vertescollines  07 février 2016

   

Avant tout merci de m'avoir recommandé ce livre. À tous les amoureux des félins lisez-le. Surcouf est un félin représentatif de sa race et des bêtises que peuvent faire les chats. Une bonne idée de raconter l'histoire selon le point de vue du chat. J'ai adoré ce félin qui m'a fait passé d'excellentes soirées. Surcouf est aussi un beau nom pour un chat . Les personnages sont crédibles et les situations de la vie simples et réelles. À lire et à partager. Merci à Surcouf d'avoir si bien raconter sa vie de chat. Je ne regarderai plus mes compagnons de la même façon. Bien qu’en ce moment ce soient un peu des fainéants.

   

EPICTETE

   

Moi qui depuis une douzaine d'années n'ai que des chiens comme compagnons ( Après le passage de deux « Angora Turcs » dans ma vie), je me suis dit que cette production de « Romans félins » de Christine Lacroix devait mériter qu'on la découvre.
L'idée de départ est géniale : Il s'agit de se mettre dans la peau d'un chaton et d'observer le monde dans lequel on est plongé, avec des humains, des ennemis, des concurrents…
Mais la seconde belle idée de Christine Lacroix consiste à associer une passion et un talent. Une passion apparemment pour la gent féline et un talent qui consiste à nous transporter dans la peau d'un petit animal espiègle, sympathique, pénible parfois…. (Vous pouvez ajouter tout un tas d'autres adjectifs qui iront très bien à cet animal) qui découvre le monde ; en l'occurrence le monde qui sera le sien, c'est-à-dire celui du couple qui l'accueille.
Un couple qui a déjà ses habitudes, sa façon d'être, etc. Couple qui sera bientôt trio, avec l'arrivée d'un rejeton souhaité mais qui modifie l'espace de vie de notre héros. Celui-ci sera-t-il un copain ou un concurrent ?
On a parfois l'impression que notre minet, lors de son éducation a déjà une culture bien établie, en termes d'odeurs de couleurs, de noms de choses, etc.
Bref un petit animal un peu trop humain dans sa réflexion . Mais nous pardonnerons bien facilement à l'auteur : Comment faire autrement ?
Et puis c'est très plaisant. Le caractère particulier de ce représentant de la « race supérieure des félins », comme il le dit ; est très bien reproduit, avec beaucoup d'humour et de vérité.
Exemple : « J'ai remercié ma maman de m'avoir offert ce corps harmonieux, bien proportionné, aux reflets or et cuivre, que toute l'arche de Noé m'envie encore… »
Bref, ce livre offre un moment de plaisir, d'émotion et aussi de réflexion. Il n'est pas anodin de se mettre dans la peau d'un animal de compagnie pour observer le genre humain. C'est-à-dire de se voir à travers d'autres yeux. Que vous ayez ou non ce genre de compagnon, je vous conseille cette lecture.
C'est bien écrit, plein d'humour et vous apportera fraîcheur et sourire.

     

Annette55

Lorsque j'ai commandé ce livre, je pensais recevoir un album pour mes petites filles mais pas du tout ! C'est une petite merveille, « un roman récit » truffé de bons mots, tendre et envoûtant. L'auteur y compte la vie de son chat : Surcouf, un animal au poil couleur suif et "aux chaussettes blanches". On y découvre ses friponneries, ses fugues, ses goûts et ses dégoûts, ses aventures multiples et variées, les vacances fort bien narrées en compagnie de la grand- mère, ....Le chat pitre le plus amusant est " l'expo féline à laquelle il participe et le chapitre "Pub" .
Amis des félins , lisez ce livre, je le conseille chaleureusement à tous et toutes.
Je ne regarderai plus mon chat « Filou » de la même façon maintenant et bravo à l'auteur ! C'est la première fois que je lis un livre aussi original sur la gente féline.

Mellifr

Une petite merveille que j'ai pu découvrir là, je le conseille à tous les amoureux de l'espèce féline.
Ayant eu plusieurs chats moi-même, je reconnais le caractère de ces animaux qui nous prennent pour des serviteurs :)
Le livre est écrit du point de vue de Surcouf, chat de gouttière, adopté par un couple. J'avais peur au début, car si le chat raconte son histoire, on rencontre parfois des exagérations, des clichés. Mais pas ici: l'histoire est raconté avec amour et je peux bien m'imaginer que les chats se retrouvent dans les aventures. Merci encore, Christine, de m'avoir fait découvrir votre livre !

Domichel

À l'occasion de mon anniversaire, mon mari m'a offert le livre de Christine LACROIX , Ce livre raconte les aventures de Surcouf, magnifique chat de gouttière roux à "chaussettes" blanches. Surcouf est un matou dont l'espièglerie n'a pas de limite et qui a surtout une imagination débordante pour trouver des bêtises à faire ! Tous les amoureux et propriétaires de chats retrouveront dans Surcouf des similitudes avec leur félin.
J'ai bien aimé ce livre que je conseille à tous les fans de la race féline car on sourit souvent et parfois, on rit franchement.
Je ne vais d'ailleurs pas tarder à lire "Par Cat Chemins", autre livre du même auteur.

Chantaloup

J'ai adoré ce livre comme tous ceux dont Christine est l'auteur. Agréable à lire et tellement vrai, émouvant ...
Je le conseille à tous les amis des chats. Et aux autres aussi qui pourraient après cette lecture le devenir.

Pascalmartinenous

Contente d'avoir lu ce livre, car je pensais que mes chats de gouttières évidement étaient terribles en bêtises, et avec ce récit je peux voir que ce sont bien des copies de Surcouf ! Merci à Mme Lacroix de m'avoir fait découvrir votre livre

Lucile

Je n'ai pas lu ce livre mais l'ai offert à un proche. La personne en question m'a déclaré avoir trouvé dans ce livre, je cite, "un petit bijoux pour les amoureux des chats". A la fois drôle, émouvant et poétique, elle a été très emballée et le recommande vivement.

http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss_1?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Daps&field-keywords=les%20fantastiques%20aventures%20de%20surcouf&sprefix=les+fanta%2Caps

Repost 0
Published by CHAT PITRE - dans LITTERATURE
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de CHAT PITRE
  • Le blog de CHAT PITRE
  • : AUTEURE DE ROMANS FELINS EDITEE CHEZ FRANCE LOISIRS ET CITY EDITION
  • Contact

  • CHAT PITRE
  • Passionnée de chats, je les photographie et je les romance.
  • Passionnée de chats, je les photographie et je les romance.

LIENS VERS MES ROMANS FELINS

 

 

ICI TROPIQUE DU CHAT  (version papier-couvertue de Bernard Vercruyce)

ICI TROPIQUE DU CHAT  (EBOOK AMAZON)

 

couv Ebook tropique ROSE

 

Mon 2ème roman : ATTILA, le curieux chat voyageur

nouvelle version avec une préface de Brigitte Bulard-Cordeau

 

Vous pouvez également commander mes livres dédicacés directement à cette adresse mail

 

   surcouf.galaup@gmail.com

 

 

 

LES FANTASTIQUES AVENTURES DE SURCOUF

"LES FANTASTIQUES AVENTURES DE SURCOUF"
mon 1er roman félin

LIEN VERS LE LIVRE : http://livre.fnac.com/a7889954/Christine-Lacroix-Les-fantastiques-aventures-de-Surcouf-le-Chat

Mon mail : surcouf.galaup@gmail.com

 

 

Catégories