Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mai 2015 3 06 /05 /mai /2015 07:32
UNE POESIE AU GOÛT AMER

L'AUTEUR ET LES SOURIS

Un auteur se plaignait que ses meilleurs écrits
Etaient rongés par les souris.
Il avait beau changer d'armoire,
Avoir tous les pièges à rats
Et de bons chats,
Rien n'y faisait : prose, vers, drame, histoire,
Tout était entamé ; les maudites souris
Ne respectaient pas plus un héros et sa gloire,
Ou le récit d'une victoire,
Qu'un petit bouquet à Chloris.
Notre homme au désespoir, et, l'on peut bien m'en croire,
Pour y mettre un auteur peu de chose suffit,
Jette un peu d'arsenic au fond de l'écritoire ;
Puis, dans sa colère, il écrit.
Comme il le prévoyait, les souris grignotèrent,
Et crevèrent.
C'est bien fait, direz-vous ; cet auteur eut raison.
Je suis loin de le croire : il n'est point de volume
Qu'on n'ait mordu, mauvais ou bon ;
Et l'on déshonore sa plume
En la trempant dans du poison.

Jean-Pierre Claris de Florian

Partager cet article
Repost0
4 mai 2015 1 04 /05 /mai /2015 13:12
LE CHAT DANS LA PEINTURE

Des peintres ont eu les chats pour passion, et parfois même les ont peints ou dessinés inlassablement : Bernard Vercruyce, Foujita, Wachtmeister, Léonard de Vinci, Renoir, Rembrandt, le Douanier Rousseau ou Don Manuel de Goya.
Des tableaux célèbres, nous offrent la présence plus ou moins discrète ou fortuite d'un chat : l'Olympia de Manet, Homme sur un lit jouant avec un chat de Giovanni
Lanfranco.

Partager cet article
Repost0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 08:32
Trois chats d'Anne Brouillard

Trois beaux chats noirs et blancs sont perchés sur une branche d'arbre. C'est amusant : ils ressemblent à des oiseaux !
Sous cette branche, il y a de l'eau vive et trois gros poissons orange qui narguent les matous.
Le premier chat a les yeux jaunes, le deuxième a les yeux verts et le troisième a les yeux bleus. C'est ce dernier qui est le plus dégourdi et qui va se jeter à l'eau le premier.

(Extrait de "Trois chats" d'Anne Brouillard)

Partager cet article
Repost0
27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 07:35
COLETTE

Extrait d'Ernesse de Colette :

"Les gosses n’osent pas me tirer la queue."

« Ah ! qu’ils disent, il en riboule, des calots, Ernesse ! Sans char,i’nous fout les foies ! »

« Primo, c’est vrai que j’ai des beaux châsses. Aussi je les ouvre, et je cligne pas. Entre nous, si je clignais de l’œil, j’ai peur que la tâche que j’ai sur le blair é m’fasse loucher… ! »

Partager cet article
Repost0
25 avril 2015 6 25 /04 /avril /2015 07:56
BASTET

La page la plus glorieuse de l'iconographie féline est assurément celle qui s'ouvre vers 1000 av. J.C., dans l'Egypte ancienne. La propagation du culte de la déesse zoomorphe Bastet, représentée avec une tête de chat, rencontre un vaste succès populaire. Dans une époque où la mortalité infantile faisait des ravages, Bastet était invoquée pour obtenir un accouchement sans problèmes et une petite enfance sans risque. L'identification de la déesse protectrice des parturientes avec une chatte est naturellement liée à l'observation des soins affectueux qu'elle prodigue à ses petits, jusqu'à leur sevrage. Les statuettes de bronze qui représentent une chatte étendue allaitant ses petits sont particulièrement explicites et touchantes.

Partager cet article
Repost0
20 avril 2015 1 20 /04 /avril /2015 07:46
Jean Anouilh

Le chat bourgeois

 

Un chat tuait sans vrai désir.
C'était un chat très riche et il n'avait pas faim
Il faut bien se distraire enfin :
Chat bourgeois a tant de loisirs....
On ne peut pas toujours dormir sur un coussin.

De souris, il ne mangeait guère ;
Son pedigree fameux l’ayant mis au dessus
Des nourritures du vulgaire.
Son régime était strict. Cet immeuble cossu,
En outre visité, à des dates périodiques,
Par les services de la dératisation,
Gens aux procédés scientifiques,
Tuant sans joie ni passion,
Au nom de I’administration,
De rat, de vrai bon rat, qui fuit et qu’on rattrape
Négligemment, ne le tuant qu’à petits coups
Sans tuer son espoir - vrai plaisir de satrape -
Il n'y en avait plus du tout
Avec leurs poisons et leurs trappes.
Restaient quelques moineaux bêtes et citadins,
Race ingrate
Qu’on étendait d'un coup de patte :
Assez misérable fretin.
Oubliant les rats,
L’employé du service d'hygiène ne vint pas.
On l'avait convoqué
Sur une autre frontière.
Pour tuer cette fois des hommes. Et la guerre,
Approchant à grands pas des quartiers élégants,
Les maîtres de mon chat durent fuir sans leurs gants,
En un quart d'heure, sur les routes incertaines.
Dans l'impérieux souci de sauver leur bedaine
Ils oublièrent tout, les bonnes et le chat.
Les bonnes changèrent d'état.
Loin de Madame, violées par des militaires,
Elles si réservées, elles se révélèrent
Putains de beaucoup de talent.
Leur train de vie devint tout à coup opulent
Et elles prirent une bonne.
Après un temps de désarroi,
Le chat, devenu chat, comprit qu’il était roi;
Que la faim est divine et que la lutte est bonne.
D'un œil blanc, d'une oreille arrachée aux combats
Dont il sorti vainqueur contre les autres chats,
Il paya ses amours royales sous la lune.
Sans régime et sans soin, ne mangeant que du rat
Il perdit son poil angora
Qui ne tenait qu’à sa fortune
Et auquel il ne tenait pas;
Il y gagna la mine altière
Et l’orgueil des chats de gouttière,
Et bénit à jamais la guerre
Qui offre aux chats maigris des chattes et des rats.

Jamais ce que l'on vous donne
Ne vaudra ce que l'on prend
Avec sa griffe et sa dent.
La vie ne donne à personne.


(Jean Anouilh, Fables)

Jean Anouilh
Partager cet article
Repost0
15 avril 2015 3 15 /04 /avril /2015 07:16
Chats (Pages et toiles) de Sonia Chaine

Seulement connus et aimés dans les maisons à chats ...Leurs détracteurs les croient égoïstes, infidèles et pervers alors que les chats peuvent être d'une tendresse incomparable.
Ils savent s'attacher les êtres sensibles. Leur mystère et leur subtilité stimulent l'écriture ; leur beauté et leurs attitudes appellent la peinture.

Déjà au XVIIIème siècle, Le Brun en glisse un dans une maison et Charles Perrault fait de lui un héros.
(...) À travers trois siècles de peinture et de littérature, nous percevons l'évolution de la position des chats dans la société et découvrons toutes leurs facettes...

Les chats sont vus - en couleurs et à pleine page - par WARHOL, RENOIR, FOUJITA, le Douanier ROUSSEAU, LE BRUN, LÉGER, GAUGUIN, MANET, DELACROIX, CHARDIN, FOUACE, FYT, BACHELIER, CONEILLE, KLEE, BONNARD, COMBAS, BALTHUS, LÉVY-DHURMER, PICASSO, BASQUIAT, STEINLEN et CHAGALL....
Et décrits, en vers et en prose, par COHEN, BAUDELAIRE, ZOLA, BALZAC, PÉREC, VIAN, MAUPASSANT, COLETTE, MALLARMÉ, POE, CARROLL, GARY, PRÉVERT, PERRAULT, TOURNIER.

(Chats (Pages et toiles) de Sonia Chaine)

Partager cet article
Repost0
13 avril 2015 1 13 /04 /avril /2015 08:50

EXTRAIT DE "Féline" de Yeong-hee Lim :

Le chat :
Longtemps, j'ai hésité. Allais-je continuer à mener une vie errante et vagabonder dans les rues à la recherche de ma mère, ou bien devais-je apprivoiser un humain pour me faire nourrir et héberger en toute sécurité ?
Et puis j'ai rencontré cette fille, et toute mon indécision a fondu comme neige au soleil.

….Il arrive parfois que les humains se montrent plus sages que nous, mais pas toujours. Sur deux points, ils sont particulièrement bêtes. Tout d'abord, ils sont incapables d'oublier le passé. Ensuite, ils s'inquiètent à l'avance de l'avenir. Du coup, ils ratent le plus important : le présent. Ils ignorent la valeur de ce qu'ils possèdent. Ils désirent toujours ce qu'ils ne peuvent pas obtenir. Quelle bêtise !

….Han comprend rarement ce que je lui dis. Mais nous, les chats, savons écouter les humains, avec bien plus d'attention qu'ils ne s'écoutent entre eux. C'est peut-être pour cette raison qu'ils nous ouvrent facilement leur cœur.

…Cela ne faisait pas longtemps que je vivais parmi les humains, mais j'avais appris une chose : leurs paroles et leurs actions n'ont souvent rien à voir avec ce qu'ils pensent vraiment. 

 

FELINE de Yeong-hee Lim
Partager cet article
Repost0
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 07:45

Extrait : Le jardin des disparus de Patricia Highsmith

Riba, le chat abyssin dont Penny avait choisi le prénom à la suite de quelque expérience mystique, était juché sur la branche d’un arbre, ses yeux mordorés fixés sur l’allée en dessous, comme prêt à assaillir tout arrivant. Christopher avait vu des visiteurs faire un bond en arrière, surpris par ce spectacle.

L’un dans l’autre, il y avait dix-sept à dix-huit chiens et chats empaillés disséminés dans le jardin, et un lapin.   

Patricia Highsmith
Partager cet article
Repost0
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 07:31
LE CHAT DE SCHRÖDINGER de Philippe FOREST

 

Extrait :

Je suis là, marchant vers la maison qui n'est pas la mienne, sous ce soleil très obscur qui pèse et qui aplatit tout, tournant dans ma tête quelques idées idiotes, me disant que si une chose peut être et n'être pas, si tout ce qui apparaît est voué à disparaître, il n'y a pas de raison que l'inverse ne soit pas vrai aussi bien.
Dans le de la nuit, je cherche un chat.
Qui n'existe pas.
Ou bien : si.    

(LE CHAT DE SCHRÖDINGER de Philippe FOREST )

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de CHAT PITRE
  • : AUTEURE DE ROMANS FELINS EDITEE CHEZ EVIDENCE EDITIONS FRANCE LOISIRS ET CITY EDITIONS
  • Contact

  • CHAT PITRE
  • Passionnée de chats, je les photographie et je les romance.
  • Passionnée de chats, je les photographie et je les romance.

LIENS VERS MES ROMANS FELINS

 

Mon 3ème roman félin TROPIQUE DU CHAT chez évidence éditions

https://www.amazon.fr/dp/B084NYFSRL/ref=dp-kindle-redirect?_encoding=UTF8&btkr=1

 

 

Mon 2ème roman : ATTILA, le curieux chat voyageur chez City éditions

nouvelle version avec une préface de Brigitte Bulard-Cordeau

 

Les fantastiques aventures de Surcouf chez City éditions

 

 

 

 

 

LES FANTASTIQUES AVENTURES DE SURCOUF

"LES FANTASTIQUES AVENTURES DE SURCOUF"
mon 1er roman félin

LIEN VERS LE LIVRE : http://livre.fnac.com/a7889954/Christine-Lacroix-Les-fantastiques-aventures-de-Surcouf-le-Chat

Mon mail : surcouf.galaup@gmail.com

 

 

Catégories