Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 09:41
La guerre des clans : la dernière prophétie, Tome 6 : Coucher de soleil de Erin Hunter

EXTRAIT :

"-Poil d'Écureuil a raison, renchérit Étoile de Feu depuis la Corniche. Étoile de Jais est le seul coupable. Il a permis â ses guerriers de violer notre accord. Tu peux être certain que je lui demanderai des comptes à la prochaine Assemblée." Son regard s'assombrit. Les crocs découverts, il ajouta: "S'il provoque une guerre entre nos Clans, il verra que le Clan du Tonnerre est prêt à se battre."

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2015 3 04 /11 /novembre /2015 08:40
PETITE COMPTINE FELINE

Le Chapiteau

Sous le chapiteau c’est la désolation.

Les places vides

font le chagrin de la petite troupe du célèbre cirque « Olibrius ».

Cruel de devoir faire le comique et l’acrobate quand on a ainsi le cœur en lambeaux et à l’envers

et pourtant

il faut faire comme si de rien était…

Rigolo, le clown donne le change, il fait semblant, un semblant de gaîté, un semblant de drôlerie dans ses pitreries et ses blagues. Il sait bien pourtant que dans quelques jours le chapiteau sera abattu pour la dernière fois et vendu. Les tambours, les trompettes, les cymbales et l’harmonica de son ami l’homme-orchestre ne feront plus leur merveilleux tintamarre de bonnes et de fausses notes et se tairont à jamais. Les animaux seront renvoyés, placés quelque part

dans un asile inconnu.

 

Sous son fard de blanc, de noir et de rouge, Rigolo ne rit pas, Rigolo fait semblant de rire pour encore une fois entendre les petits rires aux éclats.

 

Or ce soir là il se passa quelque chose d’incroyable sous le chapiteau.

Rigolo, un peu jongleur, un peu dompteur, un peu magicien sortait d’un chapeau des lapins, des colombes, des tourterelles,

devant les enfants ébahis.

La salle applaudissait bruyamment à chaque apparition d’un oiseau blanc… une colombe, encore une colombe, puis une autre.

 

Soudain, bondissant sur la scène, sorti d’on ne sait où, un chat saute sur la dernière tourterelle pour tenter de la croquer.

Un chat tout à fait inconnu,

une espèce de chat voyou,

chat des rues ou de gouttière,

un chat sans nom qui ne faisait pas partie de la troupe d’artistes et qui bien sûr

n’avait pas payé sa place.

Affolée par l’attaque soudaine, la tourterelle se mit à faire un tour de piste en piaillant comme une écorchée, poursuivie par le chat. Les chiens savants qui eux dans leur coin révisaient sérieusement leur leçon de grammaire du jour : l’emploi du subjonctif dans la proposition relative, soudain prennent colère en voyant le chat et bondissent à leur tour à sa poursuite. La chèvre qui chante, ne peut elle non plus tenir en place et se met à suivre les chiens.

Et le poney prend son tour derrière la chèvre, avec le singe à califourchon sur son dos suivi par le corbeau parlant et l’âne mathématicien qui interroge les spectateurs et met un bonnet d’homme aux ignorants.

 

Ainsi une sarabande imprévue tourne et tourne sous le chapiteau : la tourterelle, le chat, les chiens savants, la chèvre qui chante, le poney qui fume, le singe, le corbeau parleur, l’âne mathématicien et enfin Rigolo le clown qui court à grands pas, trébuche dans ses bottines immenses, se ramasse et reprend sa course endiablée, en poussant des

« Ho ! Ho ! » désespérés.

 

Alors quand l’homme-orchestre se met à jouer avec ses cymbales, son tambour et son harmonica et à donner le rythme, un à un, les enfants quittent leur banc, suivent la ronde, en battant des mains, riant comme des enfants peuvent rire, à cœur plein. C’est de la belle joie, de la franche gaîté sous le chapiteau.

Jamais on n’avait vu cela.

Puis tout d’un coup le chat voyou disparaît.

 

Le spectacle terminé, les enfants de retour à la maison racontent sans fin l’incroyable numéro du chat. La rumeur fait le reste et le lendemain, au même instant le chat réapparaît, bondit à nouveau sur la tourterelle et la manque comme par hasard.

Et ainsi les jours suivants… À chaque représentation, le chapiteau se remplit de spectateurs, petits et grands pour voir ou revoir la sarabande des animaux.

Longtemps Rigolo a cherché le chat croqueur de tourterelle, ce chat voyou, chat des rues ou de gouttière, mais il ne l’a jamais trouvé.

Dommage, il lui aurait bien offert une place dans leur prochaine tournée pour le remercier.

 

Gérard Bertier

 

(Merci à Gérard Bertier pour cette merveilleuse comptine féline.)

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2015 1 02 /11 /novembre /2015 08:33

- Ne vous affligez point, mon maître, vous n'avez qu'à me donner un sac, et me faire faire une paire de bottes pour aller dans les broussailles, et vous verrez que vous n'êtes pas si mal partagé que vous croyez.
Quoique le maître du chat n'y croyait guère, il lui avait vu faire tant de tours de souplesse, pour prendre des rats et souris, comme quand il se pendait par les pieds, ou qu'il se cachait dans la farine pour faire le mort, qu'il ne désespéra pas d'en être secouru dans sa misère………

-"On m'a assuré encore, dit le chat, mais je ne saurais le croire, que vous aviez aussi le pouvoir de prendre la forme des plus petits animaux, par exemple, de vous changer en un rat, en une souris; je vous avoue que je tiens cela tout à fait impossible.
-" Impossible? reprit l'ogre, vous allez voir. Orgueilleux, l'ogre se métamorphosa, sur-le-champ, en petite souris. A peine eut-il fait cela, que le Chat botté le croqua et s'en alla ouvrir largement les grilles du château afin que le carrosse du roi puisse y entrer.

Le Chat botté de Charles Perrault
Partager cet article
Repost0
26 octobre 2015 1 26 /10 /octobre /2015 10:19
Cassie de John Saul

EXTRAIT :

- Qui es-tu ? plaisanta Cassie. Tu habites par ici ?
Le chat répondit par un miaulement rauque et s'approcha de la main tendue qu'il lécha. Il se mit à ronronner d'aise.
Avec un soupir, l'adolescente l'emmitoufla dans les couvertures. Avec le plus grand naturel l'animal se glissa dans le lit pour aller se rouler en boule à ses pieds.
Quelques minutes plus tard, Cassie s'endormait.
Cette nuit-là Miranda (la femme en noire) vient à nouveau la visiter dans son sommeil. Elle lui sourit, plonge la main dans un de ses sacs à provisions et en ressortit une créature qui se contorsionnait.
- Pour toi, dit-elle, en plaçant l'animal dans les bras de la jeune fille.
Cassie croisa le regard jaune du chat.
- Comment s'appelle-t-il ?
Miranda mit longtemps à répondre. En souriant, elle caressa la fourrure soyeuse.
- Il n'a pas de nom. C'est un cadeau. À toi de décider comment tu l'appelleras. Et ce que tu en feras....
L'image de la veille femme se fondit peu à peu dans la nuit et disparut. Un court instant, Cassie fut pleinement éveillée.
À ses pieds, le chat était parcouru de soubresauts nerveux.

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2015 3 21 /10 /octobre /2015 08:40

Une jolie poésie que Gérard BERTIER a bien voulu me confier

pour mon blog :

 

A QUOI PEUT BIEN RÊVER LE PETIT CHAT ?

 

A quoi peut bien rêver le petit chat ?

Sans doute à quelque chose qui ressemble à une souris

Oh ! ce n’est pas encore la vraie souris,

puisqu’il est trop jeune pour en avoir vu,

Mais il s’imagine peut-être une forme grise

rapide comme la flèche

qui se coule le long des murs

et qui disparaît d’un coup sous la porte du placard

ou dans la fente du plancher.

Car les petits chats, en naissant, ont tous

une idée de souris dans la tête.

Ou bien, ou bien, il rêve qu’il guette un moineau gris

comme ceux qui piaillent sans cesse

dans le lilas du jardin

On croirait qu’ils font exprès de crier ceux-là,

pour agacer les chats…

ou bien il rêve au bol plein de lait

à la pelote de laine qui dépasse du panier à ouvrage

à un bouchon de liège au bout d’un fil…

A quoi peut bien rêver le petit chat ? …

Et qui sait au fond, s’il ne rêve pas au bonheur

d’avoir choisi comme compagnon

ce grand animal à deux pattes

qui s’appelle " Petit garçon" ?

A QUOI PEUT BIEN RÊVER LE PETIT CHAT ?
Partager cet article
Repost0
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 07:20

EXTRAIT :

Je suis né dans un tonneau au fond d'un grenier à foin; la lumière tombait sur mes paupières fermées, en sorte que, les huit premiers jours, tout me parut couleur de rose.

 

Mon oncle, quoique morose, avoue que les choses vont mieux qu'autrefois. Il dit que d'abord notre race fut sauvage, et qu'il y a encore dans les bois des chats pareils à nos premiers ancêtres, lesquels attrapent de loin en loin un mulot ou un loir, plus souvent des coups de fusil. D'autres, secs, le poil ras, trottent sur les gouttières et trouvent que les souris sont bien rares.

Vie et opinions politiques d'un chat de Hippolyte Adolphe Taine
Partager cet article
Repost0
5 octobre 2015 1 05 /10 /octobre /2015 07:44

"Le plus drôle, à mon avis, pour nous, m'expliquait-il, c'est de nous montrer vraiment affectueux envers des gens qui sont allergiques aux chats. C'est tordant, c'est à mourir de rire. Tu comprends, nous nous apercevons tout de suite quand quelqu'un qui nous est allergique entre dans une pièce : c'est une sorte de quinzième sens. Il n'y a rien de plus drôle que de sauter sur eux et de les voir faire des efforts désespérés pour éviter de nous toucher." Cette pensée lui arracha un miaulement. "Plus ils se donnent du mal pour nous éviter, plus le défi est grand. Parfois, ça demande un débordement d'affection : mais c'est si extraordinairement satisfaisant de voir quelqu'un se mettre à larmoyer, puis de l'écouter commencer à souffler et éternuer... C'est à ce moment-là que nous les ignorons complètement."

Conversations avec mon chat David Fisher
Partager cet article
Repost0
30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 08:05
Dewey de Vicky Myron

- [...] N'importe quel chat ne fait pas l'affaire. Il doit être particulier.
- Particulier?
- Calme, patient, digne, intelligent, et surtout ouvert. Un chat de bibliothèque doit aimer les gens. [...] Je ne mentionnai pas qu'il devait aimer, de toutes ses forces et de tout son cœur, son métier de chat de bibliothèque. 

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2015 3 23 /09 /septembre /2015 07:44

Anaïs et Ludovic sont voisins.
Tout aurait été plus simple si ces deux là n’étaient pas attirés l’un par l’autre.
Et si Prince, le chat de la jeune femme, n’avait pas décidé de s’en mêler. Mais le matou s’est bel et bien mis en tête de les pousser dans les bras l’un de l’autre.
Seulement, les aléas de la vie, le caractère des Humains et leurs sentiments ne vont pas l’aider dans sa tâche. Les félins sont têtus… heureusement.

 

Extrait : Anaïs me mijote toujours des trucs super
bons, elle me laisse la meilleure place dans le canapé et
elle ne dit rien quand je veux sortir, même tard le soir. La
femme parfaite. Je ne vais pas la quitter de sitôt, même si
je dois bien avouer que son physique d’humaine est assez
repoussant. Je préfère de loin les minettes graciles.
J’arrive enfin devant la baie vitrée qui donne sur le
salon. Je la vois, étalée dans le canapé au lieu de préparer
mon bol ! Je gratte furieusement et me mets à miauler.
Elle a intérêt à s’activer pour venir m’ouvrir !

A deux pas de chez toi d' Adeline Dias
Partager cet article
Repost0
21 septembre 2015 1 21 /09 /septembre /2015 08:50
Chat contre Humain de Yasmine Surovec

"Les chats, c'est mieux que les drogues. Sauf qu'on peut pas les renifler quand on est allergique."

    - Vaut mieux entendre cela que d'être sourd. Déjà qu'avec mes oeilles ! Du coup je vais me mettre à la boisson, je peux avoir un petit lait ?

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de CHAT PITRE
  • : AUTEURE DE ROMANS FELINS EDITEE CHEZ EVIDENCE EDITIONS FRANCE LOISIRS ET CITY EDITIONS
  • Contact

  • CHAT PITRE
  • Passionnée de chats, je les photographie et je les romance.
  • Passionnée de chats, je les photographie et je les romance.

LIENS VERS MES ROMANS FELINS

 

Mon 3ème roman félin TROPIQUE DU CHAT chez évidence éditions

https://www.amazon.fr/dp/B084NYFSRL/ref=dp-kindle-redirect?_encoding=UTF8&btkr=1

 

 

Mon 2ème roman : ATTILA, le curieux chat voyageur chez City éditions

nouvelle version avec une préface de Brigitte Bulard-Cordeau

 

Les fantastiques aventures de Surcouf chez City éditions

 

 

 

 

 

LES FANTASTIQUES AVENTURES DE SURCOUF

"LES FANTASTIQUES AVENTURES DE SURCOUF"
mon 1er roman félin

LIEN VERS LE LIVRE : http://livre.fnac.com/a7889954/Christine-Lacroix-Les-fantastiques-aventures-de-Surcouf-le-Chat

Mon mail : surcouf.galaup@gmail.com

 

 

Catégories